Gravure en plaques perdues : Musique!

De la Gravure en plaques perdues pour un drôle d’orchestre!

Ce que j’aime dans la Gravure est le caractère et un fini immédiat qu’elle donne à l’image. La simplicité n’apparaît pas comme une faiblesse, mais fait sens à l’illustration. Pour ce sujet j’ai donc choisi de retravailler avec la linogravure, mais avec une petite variante : La technique de la plaque perdue!

L’idée de faire un orchestre en animaux musiciens m’est venue suite à la visite du Musée de la Musique à Bruxelles. Je vous le recommande : Le lieux d’exposition est magnifique en soi, la collection présentée y est magnifique : On peut écouter l’acoustique des instruments présentés via des casques audio disséminés dans tout l’espace 🙂

Voir tous ces instruments m’a donc donné l’envie de faire mon propre orchestre : Une série de 10 animaux musiciens, chaque instrument étant associé et à un animal, et à une couleur!
La technique dite de la plaque-perdue a donc été choisie pour cette série. Cela consiste à travailler une plaque en deux fois, pour une impression en deux étapes. J’ai donc gravé la plaque une première fois pour la silhouette, la « masse » de l’animal. Celle -ci est imprimée en couleur. Ensuite j’ai repris la matrice en l’évidant pour y dessiner les contours, les motifs, les détails… La deuxième impression permet de rendre mon image lisible, et voila le travail!

La particularité de ce travail est qu’il faut bien calculer son nombre d’impressions avant de commencer. En effet une fois la deuxième étape faite on ne peut plus réimprimer la version précédente, d’où son nom de plaque perdue!

Le tout pour la réalisation d’une série de 10 animaux musiciens que je vous présente donc ci-dessous 🙂

BLAIREAU_OK CASTOR_OK CHOUETTE_OK ECUREUIL_OK HERISSON_OK LAPIN_OK PIVERT_OK RENARD_OK SANGLIER_OK