Animation d’un stage de gravure

Stage découverte de gravure

Produire c’est bien, mais transmettre est tout aussi important. J’ai donc eu l’occasion d’animer, en équipe avec la plasticienne Sarah Thiriet, un stage d’une journée de découverte aux techniques de gravure.

L’idée du stage est de permettre aux particpants de s’approprier l’Estampe à l’issue d’une journée. Afin de leur offrir un regard le plus ouvert possible sur cette famille énorme de techniques, nous sommes parties sur deux techniques : Le travail en pointe sèche sur rhénalon et tétrapack d’une part, et la collagraphie d’autre part.

Le rhénalon et le tétrapack permettent un travail du trait, qui se rapproche par quelques points au dessin. Le support du rhénalon offre une grande variété de graphismes. Ceux-ci pourront être retranscrits avec un vocabulaire très vaste selon l’encrage et la pression que l’on aura choisi. Le tétrapack par sa souplesse permet lui aussi une très grande facilité de travailler sur le trait, et facilite davantage le travail sur les courbes et obliques que le rhénalon.

La collagraphie quant à elle permet d’introduire un travail sur la couleur et la matière. Sur un support cartonné on ajoute différents médiums. Ils peuvent être issus du domaine de la peinture acrylique (pâtes de modelage, gels de structure) mais aussi du domaine du bricolage (pâte pour faire les joints par exemples, colle à carrelage). Ces différentes matières en séchant vont permettre à l’encre d’adhérer plus ou moins au support, et de transmettre des effets de texture au moment de l’impression.

Nous avons donc séparé les douze stagiaires de la journée en deux groupes : l’un découvrirait la matière tandis que l’autre s’appropierait le travail du trait. A l’issue de la matinée quasiment tout le monde avait sa matrice de prête, il était donc temps de passer à l’impression! C’est toujours un moment un peu magique où on découvre enfin si ce qu’on projettait de transcrire apparaît avec les effets escomptés… Ce qui donne lieu à des surprises très estétiques et intéressantes! Au cours de cet après midi des « partenariats » artistiques sont apparus. Sarah et moi les avons donc accompagnés et incités à croiser leurs matrices dans des impressions mixtes, afin de les pousser à construire avec un matériau sur lequel il n’ont pas forcément la maîtrise. Ces associations donnent naissance à des compositions souvent plus riches que les estampes originales de leurs auteurs!

Ce stage a été très intéressant pour moi de plusieurs façons : elle m’a permis de développer mon expérience dans la transmission et l’encadrement de personnes dans le cadre de stages et de formation. En effet produire ses images est un chose, mais être capable de transmettre et d’apprendre aux autres n’est pas toujours aussi facile! De plus rien n’ets plus agréable de voir que ces participants, qui n’avaient jamais pratiqué la gravure auparavant, soient repartis avec des estampes qu’ils ont entièrement conçues et imprimées.

Une expérience à renouveller!

stage gravure stage gravure stage gravure rhenalon stage gravure collagraphie stage gravure carton stage gravure matrice stage gravure partenariat stage gravure composition

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *